Comment fabriquer un îlot de cuisine en palettes?

FB_IMG_1425463662782-1

Dans le cadre de l’aménagement d’une cuisine, après le bahut et le buffet il fallait terminer l’ameublement de cette pièce avec un plan de travail central offrant lui aussi une surface de rangement.

Je vais vous présenter ici les différentes étapes pour la réalisation de l’îlot en diapo photos. Il n’y aura pas la partie tiroirs: une première pour moi, qui m’a pris du temps, de l’énervement aussi 🙂 d’où l’absence de photos pour cette étape, mais maintenant je sais faire!

Une étape importante dans l’ensemble des réalisations, le choix des palettes et du bois. Le plateau principale sera une palette coupée aux dimensions voulues pour le plateau principale. Des découpes nettes permettront de récupérer les autres planches. Pour le désossage, j’utilise un marteau américain et un tournevis de mon papa, solide il a vécu mais il est très important :-).
Le support plateau ainsi créé, je ponce toujours les pièces une-à-une afin de n’avoir qu’un ponçage final à réaliser avant la « mise en beauté » ce qui permet d’accéder à des parties non accessibles une fois le meuble assemblé. Le Dremel me permet désormais d’être beaucoup plus précise et d’accéder à des endroits trop étroits pour ma ponceuse à disque.

Les pieds choisis, ils vont être sciés à la hauteur souhaitée en prenant en compte la hauteur de la palette composant le plateau et les tiroirs, perçage et préparation des emplacements vis. Ils sont ensuite fixés à la palette. Des traverses sont placées pour stabiliser et solidifier la structure. La dernière photo correspond à la situation finale de l’ensemble de ces étapes.

Des planches supplémentaires sont clouées sur la partie qui accueillera les deux tiroirs afin de combler le dénivelé.  Les parties basses vont accueillir deux étages. Ils sont réalisés avec des planches poncées et fixées clous et vis.

Le même type de planches est utilisé pour la réalisation du plateau principal. Deux planches sont fixées sur les côtés afin d’habiller la structure. Contrairement aux bois achetés, les palettes ne permettent pas un assemblage net au millimètre malgré toute l’attention apportée aux découpes et étapes de ponçage. Mais c’est pour cette raison que je les utilise, elles apportent un côté authentique et unique aux créations en gardant ce côté imparfait.

Deux planches supplémentaires sont fixées sur l’arrière du premier étage afin de fermer l’arrière du meuble. Vous découvrez les supports des deux tiroirs qui vont être rajoutés. Une vraie galère ces tiroirs, 3H30 de travail pour comprendre, faire, défaire la structure, adapter l’assemblage qui peut-être réalisé de plusieurs manières, mais têtue j’y suis afin arrivée. Promis un tutoriel spécial tiroirs prochainement! Le meuble réalisé, il a bénéficié d’un petit temps de repos dans l’entrée avant de rejoindre la cuisine, ici une vue de l’arrière du meuble. Cet îlot central peut également trouver des finalités différentes: table à langer, desserte.

Enfin, il a été peint avec une teinte à effet « bois flotté » de chez Libéron afin de s’ harmoniser avec les autres éléments de la cuisine. Des bois « éponges » flottés pour les poignées de tiroirs sont fixés. Pour le moment, les planches des étages sont juste traitées à l’huile de lin et térébenthine afin de rappeler la teinte des bois flottés. D’autres éléments de décoration vont venir l’habiller et des caisses pour le plateau du bas vont être créées.

cuisine-palettes

 

 

3 Réponses à “Comment fabriquer un îlot de cuisine en palettes?”

  1. Valérie

    Bonjour et merci pour ce magnifique tutoriel! Vous avez beaucoup de talent!
    L’huile de lin et la térébenthine ne foncent-elles pas la teinte du bois SVP? À moins que la teinte Lubéron bois flotté suffise à maintenir la teinte naturellement claire?
    Merci d’avance pour votre réponse!
    Valérie

    • Palettes & Co

      Bonjour, merci pour ces beaux compliments!
      J’utilise l’huile de lin et la térébenthine que lorsque je ne teinte pas le bois et que je veux juste protéger en gardant le côté brut de la palette poncée. Appliquées elles ne foncent pas le bois.
      Avec les produits Libéron, notamment les badigeons j’applique juste une cire d’antiquaire pour les protéger, parfois un vernis marin si l’utilisation est uniquement en extérieur.
      Enfin la teinte à effets bois flotté, appliquée au pinceau plat et lissée à l’éponge donne ce côté clair avec des éclats de nacre.
      A très bientôt
      Amicalement
      Gwladys

    Commentez cet article !